HUILE DÉNOYAUTÉE
MONOCULTIVAR OLIVE CORATINA

L’huile dénoyautée est un produit de très haute qualité dans lequel la pulpe des olives est séparée du noyau avant le broyage. Sans les substances tanniques et les polyphénols du noyau, il reste une huile extra vierge aux nuances délicates qui permet de consommer la coratina même pour ceux qui ne sont pas habitués aux huiles structurées.

C’est une huile extra vierge parfaite sur les cuissons à vapeur de poissons et de légumes car elle dénature le plat en maintenant la nuance de l’huile.

Un ingrédient qui ne doit jamais manquer dans une cuisine.

Dénoyauté signifie coratina avec douceur, on dirait un oxymore mais cela n’en est pas un. Nous n’avons pressé que la pulpe de ce cultivar autochtone, en en obtenant non seulement et pas autant de nombreux effets bénéfiques pour la santé, comme plus d’antioxydants phénoliques et moins d’acides polyinsaturés, plus de résistance à l’oxydation et moins de péroxydes, d’acidité libre, d’intensité amer et de bois, mais une huile plus douce et avec tout le caractère débordant de la coratine.

Cette huile dénoyautée se reconnaît grâce à son goût fruité particulier et à l’arrière-goût vif avec des notes aromatiques de fruités et d’herbe coupée.

HUILE DÉNOYAUTÉ, INTUITION GASTRONOMIQUE

“JE ME SUIS MARIÉ À LA CAUSE MURAGLIA LORSQUE J’AI GOÛTÉ L’HUILE DÉNOYAUTÉE DE SAVINO. Pour moi, c’est une intuition gastronomique fantastique, qui permet de consommer la coratina, même pour ceux qui ne sont pas habitués aux huiles structurées. Les nuances sont beaucoup plus délicates parce qu’il manque les substances tanniques et les polyphénols du noyau. C’EST UNE HUILE QUE JE TROUVE PARFAITE SUR LES CUISSONS À VAPEUR À BASE DE POISSONS ET DE LÉGUMES, SURTOUT PARCE QU’ELLE NE DÉNATURE PAS LE PLAT ET NE PERD AUCUNE NUANCE DE L’HUILE. Vous comprendrez que je ne sois plus étonné que les huiles Muraglia reçoivent régulièrement de l’Association Italienne Sommelier des reconnaissances et le prix 5 gocce, la même chose vaut pour cette idée de produit de très haute qualité dans lequel la pulpe des olives est séparée du noyau avant le broyage. Cette huile est un ingrédient qui ne doit jamais manquer dans une cuisine. EN CE QUI ME CONCERNE, MON FILS POURRAIT MÊME Y FAIRE TREMPER SES BISCUITS.

Felice Sgarra, chef restaurant “Umami” – Andria
1 étoile Michelin